isolation

Avatar du membre
OB1KnoB
Je scinde les sujets.
Je scinde les sujets.
Reactions :
Messages : 6185
Enregistré le : 14 janv. 2007 12:28

isolation

Message par OB1KnoB »

Salut à tous,

Je me pose une question depuis pas mal de temps, autant la poser sur le forum finalement ^^: pourquoi ne pas simplement faire son isolation avec du carton alvéolé??
On en trouve n'importe où en réccup, il y a tous types d'épaisseurs, c'est léger, facile à poser, on sait que c'est un bon isolant (il suffit d'une seule couche pour se protéger d'un sol froid par exemple). Donc la question est posée: pourquoi personne ne le fait?

De plus on peut facilement intercaler un multicouches aluminium (voire des couvertures de survie... différence de prix à étudier) entre deux épaisseurs comme complément.
Reste la question de la condensation :? . Je ne sais pas dans quelles proportions il y a condensation mais on doit pouvoir l'empecher en plaçant le multicouches au bon endroit, ou en rendant le tout hermétique avec une épaisseur de plastique sertie autour de cet isolant...

dites moi ce que vous en pensez.

@+
>> Tutorial pour insérer une photo dans un message, cliquez ici <<
sauvez un arbre, mangez un castor
Avatar du membre
caliméro
Je suis Belge
Je suis Belge
Reactions :
Messages : 443
Enregistré le : 26 janv. 2007 09:11

Message par caliméro »

un comme tu le souligne la condensation peut avoir un mauvais role, ensuite avec les vibrations les risques de tassement existent, les animaux peuvent se mettre dedans, en fin de compte sûrement économique mais pas sain, à mon avis :wink:
Avatar du membre
new-one
Pilote hors pair.
Pilote hors pair.
Reactions :
Messages : 3219
Enregistré le : 10 oct. 2007 15:16

Message par new-one »

La qualité d'un isolant est de pouvoir "isoler" des petites "bulles" d'air afin que la chaleur ne circule pas et ne se propage pas. Dans le cas du carton ce sont des cannelures qui font de longs tunnels pas du tout favorables à cette caractéristique. Par ailleurs le papier (le carton c'est du papier...) n'est pas étanche et peut donc absorber pas mal d'eau. Il faudrait être absolument sûr que tout est étanche (car effectivement la condensation est très productrice d'eau) ce qui me semble complétement impossible d'autant qu'une caisse de camion (surtout 4X4) ça se gondole pas mal. La mousse de polyuréthane expansée utilisée pour le batiment ne coûte pas si cher que ça en comparaison de ton idée qui serait grosse consommatrice de mastic-colle (qui coûte assez cher) pour tout boucher. (Rappel au cas où : la mousse de polystyréne est bien sûr a proscrire)
Civilités
Avatar du membre
hippo
bestposter
bestposter
Reactions :
Messages : 14918
Enregistré le : 27 juin 2008 16:03

Re: isolation

Message par hippo »

salut Dimitri,

Je trouve ta question très intérressante, le recyclage et détournement d'objets de leur usage premier est un sujet passionant.

évidement je me range par contre tout de suite du coté des arguments contre qui ont été évoqués, mais pour aller plus loin et dans l'optic d'un aménagement de fourgon avec une démarche plus ou moins écologique ou bio ou exempte de produits douteux...

Que pensez vous des produits alternatifs disponibles: laine de coton, laine de plume ,laine de chanvre, laine de mouton, produits bien plus chers que la laine de verre ou de roche mais vu les surfaces engagées c'est pas la mort non plus. bon le problème de tous ces produit reste l'humidité je pense à moins de conserver une ventilation adéquat entre le matériaux et la carrosserie donc perte de volume.

Je suis sur le point d'aménager mon 4eme fourgon et j'aime bien éssayer des trucs nouveaux.

Sur le brutt c'était bien parti avec isolation extérieur mais j'ai du tout virer pour d'autre raisons voir le post corrosion, dommage à mon avis ça aurait été top en complément de l'isolation intérieur (surtout pour la chaleur dont la source N1 est le soleil bien sur.

Je suis sur qu'il y a pleins d'idées et d'expériences heureuses et malheureuses qui seraient profitables à tout le monde dans la vie des gens qui passent sur ce forum, soyez acteurs de tous ces sujets et pas juste consommateurs comme je l'étais avant vous, toutes les idées à la con en donnent d'autres :lol:
Modifié en dernier par hippo le 20 sept. 2008 10:34, modifié 1 fois.
Avatar du membre
hippo
bestposter
bestposter
Reactions :
Messages : 14918
Enregistré le : 27 juin 2008 16:03

Re: isolation

Message par hippo »

allez je réchauffe un peu ce sujet de Dimitri car il me tient à coeur...

jusqu'à présent j'ai eu recours plus ou moins au même matériaux pour isoler mon plancher: plaques de polystyrene extrudé (pas expansé) et couvertures de survie pour le rayonnement...

j'aimerai bien essayer autre chose...vous allez dire que je suis un peu allumé mais quand on voit les yourth (je sais pas comment ça s'écrit) en mongolie, qui sont faite en feutre et dont on ne fait varier que le nombre d'épaisseur entre été et hivers...et vlà les amplitudes! je me dis qu'il doit y avoir moyen d'avoir recour à des matériaux plus naturels que nos sapristie mousses colles contre plaqués, aglomérés, laines de verre ou de roche...

je pense par exemple au scandale des inuits logés dans des caravanes au contreplaqué douteux qui clamsent tous de cancers...
bon malheureusement pour moi, après de nombreuses années à dormir dans mes fourgons j'ai du avoir ma dose de solvants en tous genre...surtout qu'on ventile pas des masses quand il fait -20 en suede (du sud)..

mais ça me gonfle un peu l'idée de réemployer ces trucs encore une fois..

j'ai récupéré un matelas en laine dont je ferais bien une couche pour le plancher...le problème c'est qu'idéalement celle ci devrait être amovible pour sécher en cas de problème...j'aurais du acheter plus de tapis au maroc :mrgreen:

et puis il y a notre enemi de toujours: le poids...

quelqun n'a t'il donc pas fait une expérience un peu originale à ce sujet dont on puisse, soit s'inspirer, soit au contraire ne pas tomber dans le même panneau?

Pascal
Avatar du membre
Alter-natif
Expert EDF
Expert EDF
Reactions :
Messages : 118
Enregistré le : 12 juil. 2008 14:02

Re: isolation

Message par Alter-natif »

Bonjour ( non, bonsoir... ) Pascal.
Tu sais, dans les yourtes, fait pas chaud !!! expérience vécue en Ouzbékistan, en Novembre. Bon d'accord, le chauffage était absent, et même les épaisseurs de couvertures ne changent pas grand chose. Très grand volume, mais quel souvenir de dormir la-dessous en plein désert.
Pour une isolation efficace, légère, de réemploi, écolo, moi je penserais au liège. De plus, il n'absorbe pratiquement pas d'humidité et reste un matériau "chaud" à l'oeil. Qu'en penses-tu ? ( Mais il en faudrait beaucoup trop pour en faire un amphibie...)

à bientôt. Christian
Soyons économes en eau et en énergie, la planète et nos enfants nous diront merci !
Avatar du membre
hippo
bestposter
bestposter
Reactions :
Messages : 14918
Enregistré le : 27 juin 2008 16:03

Re: isolation

Message par hippo »

Alter-natif a écrit :Bonjour ( non, bonsoir... ) Pascal.
Tu sais, dans les yourtes, fait pas chaud !!! expérience vécue en Ouzbékistan, en Novembre. Bon d'accord, le chauffage était absent, et même les épaisseurs de couvertures ne changent pas grand chose. Très grand volume, mais quel souvenir de dormir la-dessous en plein désert.
Pour une isolation efficace, légère, de réemploi, écolo, moi je penserais au liège. De plus, il n'absorbe pratiquement pas d'humidité et reste un matériau "chaud" à l'oeil. Qu'en penses-tu ? ( Mais il en faudrait beaucoup trop pour en faire un amphibie...)

à bientôt. Christian
effectivement Christian, le liege, c'est vieux comme le monde mais ça le fait toujours...merci pour ton retour d'expérience pour la yourte :wink:
c'est vrai que c'est pas moche non plus, parceque même si les film actis trisodurs ou autre ne dégagent pas de fibres douteuses (et encore j'en sait rien) le look navette spatiale est un peu fatigant à l'oeil :roll: et après, recouvrir de contreplaqué ou medium isorel décor c'est toujour se confronter aux colles d'aglomération...

par contre au niveau tenue à l'abrasion quand on trimbale des trucs...je sais pas?

et puis tout ce qui est un peu poreux ou textile encore pire, ça doit être la croix et la bannière pour se débarrasser de la poussière des piste à l'étape...

c'est peut être insoluble cette histoire mais il doit y avoir matière à creuser encore.

pour ce qui est des sandwichs film alu mousse, je suis pas complètement certain de l'éfficacité revendiquée non plus, mais il faut admettre que le gain de place est appréciable dans nos espaces réduits.

Pascal
Avatar du membre
Dan
Reactions :

Re: isolation

Message par Dan »

Hello, il y a aussi les dalles vertes utilisées sous les parquets flottants, épaisseur +ou- 10 mm, pas trop lourdes et relativement efficaces vu l'épaisseur, il y a aussi des mousses pour faire de la gymnastique, ceux de chez Decathlon, elle sont grises avec système d'emboitement et une grosse densité, +ou- 12 mm et légères,( sur mon fourgon actuellement) , de plus absorbe les vibration, et isole des bruits mécanique ! pas sensible à l'humidité, contrairement aux dalles vertes sous plancher !!!
By........Dan
Avatar du membre
hippo
bestposter
bestposter
Reactions :
Messages : 14918
Enregistré le : 27 juin 2008 16:03

Re: isolation

Message par hippo »

operation du jour: carder la laine de mouton pour lui donner un maximum de volume. (d'air)

finalement ce sera pour les corps creux derriere le film mutlticouche...sinon ça se vend aussi à 12 euro les 60cm par 1m20...
Fichiers joints
P1060599 [DVD (PAL)].JPG
P1060594 [DVD (PAL)].JPG
Avatar du membre
Denis Chassac
Je scinde les sujets.
Je scinde les sujets.
Reactions :
Messages : 3484
Enregistré le : 15 janv. 2007 21:36

Re: isolation

Message par Denis Chassac »

hippo a écrit :operation du jour: carder la laine de mouton pour lui donner un maximum de volume. (d'air)
C'était donc le quart d'heure des cardeurs.

Bon, OK, je -->[]

@+
Denis
Un TP3 mazout AVEC CG collection, un R2087 torpédo QUI ROULE à nouveau !!!
:arrow: Membre BMH & Co
Avatar du membre
hippo
bestposter
bestposter
Reactions :
Messages : 14918
Enregistré le : 27 juin 2008 16:03

Re: isolation

Message par hippo »

bon ben j'ai un peu honte mais pour le sol, à 30euros le metre carré de liege en 10mm d'épais et dalles de 50x50...je me suis dit que même si phoniquement c'est mieux, ça n'équivalait certainement pas 40mm de polystyrene extrudé bouveté en 60x125 qui, par 6 couvre exactement le sol de la cellule pour un poids et un prix ridicule...

j'ai honte de moi mais disons que ça laisse le temps de trouver autre chose...faut bien avancer aussi.

par contre pour recouvrir le tout je suis pas plus avancé...un bon contreplaqué tout neuf qui sent autant l'okoumé que la colle qui le constitue :evil:
reprendre celui d'origine qui est pas très beau mais qui, après 16 années de service, a probablement exhalé toutes ses vapeurs nocives...mon coeur balance...et se retourne :mrgreen:

pour la petite histoire des solvants et styrenes:

mon véhicule étant ex pompier, son toit polyester était doublé d'une plaque de tôle d'1m50 sur 1m20 pour servir de masse à l'antenne, et quand on a retiré ce poids inutile, on s'est pris une bonne bouffée de styrène concentré, malgres l'age avancé du véhicule (92) ces trucs là ont la peau dure :evil:

Bon enfin...

comment qu'elle disait, Bastien, la grand mere d'olivier Archambeau ? vas ou tu veux et meure ou tu dois... ?

Pascal
Modifié en dernier par hippo le 24 oct. 2008 21:06, modifié 2 fois.
Avatar du membre
new-one
Pilote hors pair.
Pilote hors pair.
Reactions :
Messages : 3219
Enregistré le : 10 oct. 2007 15:16

Re: isolation

Message par new-one »

Vaste sujet, d’autant que beaucoup de problèmes sont abordés dans ce post. Comme d’hab chacun apporte ses connaissances, opinions, expériences et les options choisies ensuite sont personnelles en fonction de beaucoup de paramètres.

Avant la technique, à propos de « philosophie », avec nos camions grands mangeurs de gasoil (environ 1,5 tonne pour un petit tour de 10 000 kms…) nous pouvons être assez « souples » sur l’utilisation de quelques kilos de matériaux pas très catholiques pour la planète. Ce n’est pas une raison pour ne pas chercher des voies plus écolos, plus sympas, moins onéreuses, mais il serait aussi dommage de se priver de tout ce qui existe pour faire du bon boulot sur nos camions.

Si le polyester sent, c’est que le dosage a été mal fait, (trop de durcisseur accélère trop vite la polymérisation et « emprisonne » les solvants qui mettent très longtemps à s’évaporer, pas assez donne une mauvaise polymérisation avec une résine mal réticulée qui va « s’évaporer » pendant longtemps). J’ai vécu plusieurs années dans un bateau en polyester sans odeur. Pour les réparations et modifs je conseille l’utilisation de résine epoxy qui est sans solvant donc totalement étanche (100 gr de résine appliquée = 100 gr de résine polymérisée, la résine polyester perd 30% de son poids via les solvants qui font des micros porosités en s’évaporant) qui colle d’une manière incroyable sur à peu près tout, qui avec des charges (micro ballon, silice, limailles métalliques, etc…) permet de faire des trucs incroyables, réparer ou refaire des pièces introuvables. Si vous cherchez une peinture alimentaire pour des réservoirs ou un frigo, il faut une peinture epoxy (à proscrire peinture genre voiture polyuréthane bi composants).

Pour l’isolation il vaut mieux garder à l’esprit quelques principes de base. Les ponts thermiques genre omégas de renfort de la carrosserie sont bien évidents. Beaucoup plus sournoise, l’humidité. La moindre gouttelette d’eau est un pont thermique. Les isolants capables de s’imprégner d’eau deviendront de mauvais isolants et prendront du poids au passage. Une isolation parfaite doit se composer d’une paroi étanche à l’extérieur, d’un isolant et d’une paroi étanche à l’intérieur, les tranches devant être aussi étanche. Cette étanchéité « totale » évite les entrées d’air et la condensation permanente si cette étanchéité n’est pas respectée. S’il existe plusieurs couches d’isolants, il faut aussi éviter que l’air puisse « circuler » entre les couches afin de ne pas « transporter » le chaud ou le froid.
Par ailleurs, les isolants qui n’ont pas une bonne intégrité mécanique, genre « laines » de tous poils sont acceptables pour une surface horizontale mais posent problème pour des parois verticales. Les vibrations du roulage (et nos camions sont top de ce côté…) vont faire que le matériau va se tasser et laisser des vides, ce qui est le contraire du but recherché. Même collés, ces matériaux vont se délaminer, au mieux il restera quelques millimètres collés sur les parois mais le reste sera tassé en bas.
Entre l’idéal et la pratique… le temps, le budget, la patience…

Mes options.
Le plancher est constitué de longerons omégas en métal entre lesquels sont rivetées des planches (contreplaqué dans mon cas). J’ai gratté vigoureusement entre les longerons et les planches et j’ai « coulé » de la peinture anti rouille pour imprégner au mieux les interstices entre métal et bois et imprégner la tranche du contreplaqué. J’ai ensuite bouché les espaces entre longerons et planches avec une pâte bitumée (utilisée dans le bâtiment pour les fondations en milieu humide, pot de 20 kg, marque Sika, Casto) qui reste assez souple après séchage, pas mal de retrait). Ensuite étalage d’une couche de 3mm de cette pâte sur tout le plancher, elle constitue la « paroi » étanche extérieure » et colle l’Infrasound (laine anti bruit et isolante, 2 cm épaisseur, Narbonne Accessoires), puis collage partiel avec la même mixture d’une couche de Stirodur de 3 cm (Point P, mousse rigide à cellules fermées) puis collage partiel d’un contreplaqué de 10 mm. La « paroi étanche » intérieure sera constituée par l’encollage total d’un revêtement synthétique (Saint Maclou) avec colle acrylique adaptée. Bien sur tous les pourtours, dont ceux en contact avec la carrosserie, ont été généreusement garnis de la mixture bitumée au fur et à mesure du collage des différentes couches.
Je n’ai pas encore attaqué les parois mais le protocole sera le suivant. Découpe et « sculpture » de panneaux de mousse rigide à cellules fermées qui viendront s’ajuster au mieux dans tous les rectangles dessinés par les omégas et longerons. La face arrière sera « rabotée » et travaillée pour s’ajuster au mieux au galbe de la paroi et aux divers bossages. Ces panneaux seront collés sur la carrosserie par une réseau de cordons de mastic polyuréthane mono composant (Sikaflex ou 3M) dessinant comme des joints de carrelage (12 à 15 cm entre les cordons). Les panneaux viendront au même niveau que les omégas ou longerons les plus épais (les moins épais seront noyés dans la mousse) avec joints d’étanchéité sur le pourtour des panneaux. Le but est d’assurer étanchéité et d’emprisonner de très petites quantités d’air dans chaque carré. La seule condensation sera celle des très petites quantités d’air emprisonnées au moment du collage dans chaque carré soit trois fois rien de rien. Les omégas seront remplis avec des bombes de mousse, ce qui n’évitera pas les ponts thermiques, mais évitera les mouvements de convection de l’air à l’intérieur. Ensuite encollage d’un matériau isolant multicouches (13 couches Narbonnes Accessoires) toujours avec la technique des cordons, lequel multicouches sera préalablement encollé (idem) sur du contreplaqué CTBX de 4 mm. Si j’ai encore le courage… au lieu de fixer les panneaux de contreplaqué sur les omégas avec des vis Parker (ce qui prolongerait le pont thermique là où l’isolation sera la plus faible, je me laisserai sans doute aller à doubler certains omégas par des tasseaux de bois sur lesquels je visserais les panneaux. (En écrivant ceci, je me rends compte qu’il faut poser ces tasseaux avant la découpe de la mousse…) La paroi étanche extérieure c’est la carrosserie, la paroi étanche intérieure, sur les panneaux de contreplaqué, sera soit peinture soit revêtement encollé sur toute la surface (idem plancher) suivant les endroits, visibles ou pas visibles, et fonction de la déco. Ouf !

Pour les lanterneaux, je lance une réflexion : pourquoi ne pas dissocier la fonction aération de la fonction ventilation. Les lanterneaux cumulent les deux mais en se « libérant » de cette caractéristique on ouvre un champ de créativité assez grand. Plusieurs petits panneaux transparent en méthacrylate triple épaisseur noyés dans le double plafond peuvent répartir et mieux disposer l’éclairage suivant les besoins. La fonction aération peut alors être confiée à divers dispositifs répartis dans des endroits plus judicieux pour leur fonction, qui peuvent rester opérationnels par temps de pluie ou quand on est absent, avec pourquoi pas un toit ouvrant bien isolé mais opaque et donc facilement accessible à nos talents de bricoleurs. A voir, j’y réfléchis de + en +.

Je me retrousse les manches et j’y retourne…

Cordialement
Yves
Si on ne fait rien, rien ne change !
Avatar du membre
new-one
Pilote hors pair.
Pilote hors pair.
Reactions :
Messages : 3219
Enregistré le : 10 oct. 2007 15:16

Re: isolation

Message par new-one »

J'ai zappé un "détail" : si on laisse de l'air entre l'isolation et la carosserie et que de l'air peut s'infiltrer et se renouveller entre les isolants et la carosserie, l'eau de condensation va dégouliner et venir dans les bas se loger dans les recoins innaccessibles et double épaisseurs de tôles soudées par points avec une certitude : corrosion garantie et assurée dans le temps.
Il est certain qu'une "caisse" façon camion isotherme c'est une base plus simple...
Re civilités
Yves
Si on ne fait rien, rien ne change !
Avatar du membre
hippo
bestposter
bestposter
Reactions :
Messages : 14918
Enregistré le : 27 juin 2008 16:03

Re: isolation

Message par hippo »

Ben merci Yves pour cet exposé complet

qui notament casse le mythe de la lame d'air nécéssaire entre paroi et isolant, on dit que c'est nécéssaire dans l'isolation d'une toiture (mais parceque les tuiles ou ardoises sont tout sauf étanche à l'air peut être. mais c'est égallement une recomandation pour les produits de type Actis, qui "marchent " comme écran au rayonnement mais transmettent la chaleur par conduction en cas de contact.

Je partage ton avis concernant le renouvellement d'air qui transforme la tôle intérieur en usine de production d'eau douce :mrgreen:
jusquà présent j'utilisai de la laine de roche kraft sckotchée tout autour sur les omégas puis mousse alvéolaire sur l'ensemble avant de poser de l'actis agrafé sur des liteaux vissés sur les renforts.

Comme j'ai du le signaler précédement, malgres le prix élévé et la compacité des film réfléchissants, je les utilise sans être totalement convaincu.
l'effet couverture de survie est indéniable, ça chauffe en un rien de temps quand on se met dessous mais parceque ça nous renvoi notre propre rayonnement,
mais tous les échanges thermiques ne se font pas par rayonnement. d'ailleurs ce produit est issu des applications spatiale ou l'échange thermique ne peut se faire que par rayonnement non ? vu que c'est dans le vide ...ou bien je me trompe? mais en tous cas c'est pas le cas sur notre bonne vielle terre, et surtout comme tu l'as dit quand l'humidité s'en mele.

Pour ce qui est de la laine de mouton je n'ai éffectivement pas encore mis celà en oeuvre pour la raison que tu indiques: éviter le tassement...à moins d'un faire une couette capitonées :mrgreen: l'avantage de celle vendue en magasin est qu'elle est déjà collée sur du kraft.

une remarque pour ce qui est du sol particulier de vos B qui n'est pas constitué d'une tôle comme les autres...Jeal Louis (montenon) a remplacé chaque plaque de contreplaqué par du nid d'abeille aviation alu / fibre de verre mais c'est essentiellement pour le gain de poids et accessoirement insensible à l'eau.
on voit le produit là : download/file.php?id=346&mode=view

Pascal
Avatar du membre
hippo
bestposter
bestposter
Reactions :
Messages : 14918
Enregistré le : 27 juin 2008 16:03

Re: isolation

Message par hippo »

new-one a écrit : Les omégas seront remplis avec des bombes de mousse, ce qui n’évitera pas les ponts thermiques, mais évitera les mouvements de convection de l’air à l’intérieur.
les conseils de Yves me parraissant plein de bon sens, j'ai sacrifié sur l'autel de l'écologie quelques bombes de mousse expansive pour effectivement combler les corp creux innaccessibles en me disant que même si je me premnait une dose e gaz nocif au moment de l'utilisation, celà serait relativement stable puisque enfermé dans le polyuréthane.

et bien l'opération n'a pas été très concluante en fait: il est bien précisé sur la bombe qu'il est inutile de combler les corps creux car le produit s'expanse...oui mais voilà, celui ci a besoin d'être à l'air libre pour s'expanser et en fait après avoir bien "dégeulé" par les orifices de remplissage...et bien il s'avère que l'intérieur n'est pas du tout remplit, il est juste recouvert d'une couche visqueuse de polyuréthane non expansé! et tout le polyuréthane expansé n'est que celui qui a été expulsé par les orifices :evil:

après 2 tentatives infructueuses, je laisse d'autre personnes s'exprimer sur le sujet. peut être y a t'il une astuce à la con...asperger la mousse...mais j'aime pas trop dans un espace fermé . ce sera donc bourrage de laine de mouton là ou ça passe et rien là ou ça passe pas. le bénéfice de l'opération n'est de toute façon pas énorme.

Pour ce qui est du revètement final sur le plafond, j'avais jusqu'à présent eu recours à deux procédés différents: vissage de panneaux contreplaqués décor 3mm sur des tasseaux vissés eux même dans les omégas. (sur mon premier camion)
Lambris PVC blanc agrafés en zone non visible toujours sur tasseaux sur les 2 suivants.

le Lambris PVC possède l'énorme avantage d'être disponible jusqu'a 4m de long et permet donc de couvrir le plafond d'un bout à l'autre sans jonction et , étant constitué de lamelles, accepte très bien la prise de galbe (surtout nécéssaire sur le transporter avec sa forme d'oeuf) de plus il est naturellement isolant car constitué d'alvéoles.

Par contre avec sa nature electrostatique ça colle la moindre poussière qui passe, et puis surtout: c'est du PVC :evil:

Je me demandais bien ce que j'allais pouvoir trouver comme substitu sans tonnes de solvants dans le produit ou à la mise en oeuvre...
et j'ai finalement opté pour un revètement prévu pour le sol, constitué de latte de bambous assemblées sur une peau en latex...15euros le m2 pas très lourd
prend extrèmement bien les courbes dans une seule direction...accepte l'eau si ça peut sécher après...ça à l'air parfait.

Première tentative soldée par un effet de ventre entre les zones de fixations...et oui c'est normalement fait pour être au sol :evil: et les lames de bambou ont une souplesse naturelle qui les fait ployer sous le poids du produit lui même... finalement j'ai glissé quelques tasseaux avec un peu de néoprène :cry: pour servir de baleines à l'ensemble...résultat demain...après séchage

pas facile de sortir des matériaux et produits habituels...

encore une fois, j'ai eu ma dose de vapeurs d'epoxy ,de styrènes, et autres solvants...c'est plus un exercice de style pour voir s'il y a pas moyen de faire plus sain.

Pascal
Fichiers joints
donc voilà, c'est pas un produit pour l'isolation mais plutôt une alternative bio de finition...<br />vendu 15euro le m2 en 2m de longueure de lattes se coupe super facilement entre deux lattes
donc voilà, c'est pas un produit pour l'isolation mais plutôt une alternative bio de finition...
vendu 15euro le m2 en 2m de longueure de lattes se coupe super facilement entre deux lattes
voilà le résultat ce matin avec film type Actys pour l'isolation...pas convaincu mais j'en ai déjà donc...
voilà le résultat ce matin avec film type Actys pour l'isolation...pas convaincu mais j'en ai déjà donc...
Avatar du membre
hippo
bestposter
bestposter
Reactions :
Messages : 14918
Enregistré le : 27 juin 2008 16:03

Re: isolation

Message par hippo »

alors en combinant toutes les bonnes idées évoquées ici (j'aurais aimé en voir d'autre mais bon ça viendra et ça servira aux suivants)

j'ai retenu l'intéret certain de supprimer la circulation d'air sur la tôle

le pouvoir insonorisateur du liege ainsi que son coté bio et imputrécible...malgres le prix et les difficultés de mise en oeuvre sans recours à des solvants...encore

la suggestion sur d'autre post ,de Dimitri, de limiter l'épaisseur d'isolation au droit du couchage pour conserver une cote confortable pour dormir dans le sens de la largeur (ce qui donne des possibilités d'aménagement beaucoup plus intéressantes)

et donc, après avoir (presque fini le plafond en isolant actis plus deco bambou sur latex... :mrgreen:

je passe ici aux paroies latérales...avec un éssai au liege colé à même la tôle, pour bénéficier de ses qualité phoniques, anti résonantes, empècher la formation de condensation à même la tôle...

j'ai d'abord été optimiste en le tentant en rouleaux de 4mm mais force est de constaté que ça prend pas bien les courbes des renforts et j'ai donc recommencé avec du 2mm (voir image jointe) le 4mm sera des patchs dans les zones planes pour augmenter l'épaisseur mais pas prendre les courbes...

Pas simple de trouver un produit pour poser ça: les produits dédiés sont fait pour des surfaces poreuses .
en cas d'utilisation sur surface non poreuse il faut utiliser une colle "contact" type néoprenne...donc avec solvants :evil: et là l'intéret du coté sain du matériaux est anéanti par le produit qui le fixe...

je tente une colle sans solvant malgres tout...de type Bostic charges lourdes...étalée à la spatule crantée...c'est la seule ne faisant pas mention de surface poreuse et malgres tout sans solvants mais aucune garantie du résultat pour le moment...je devrais peut être pousser le Webasto pour aider à prendre :mrgreen:

Sinon pour le plancher ça l'aurait fait sans problème et avec bien plus épais.

J'aime bien l'idée aussi (mentionée notament par Dimitri) d'intercaller de la couverture de survie entre les couches...j'en ai au kilometre...

l'inconvénient du produit est que c'est une poudre vaporisée sur un film polyester et que la friction dégrade rapidement le revètement qui est alors inéficace...donc il faudrait qu'il ne puisse pas y avoir de mouvements relatifs entre les couches..

pour la petite histoire, j'ai essayé à une époque de couler une telle feuille (dont les propriétés thermique sont exeptionnelle surtout au soleil) dans du polyester sur une petite surface du toit de mon J5 de l'époque...peine perdue, les solvants (encore eux :evil: ) sissolvent la vaporisation et c'est foutu.

voilà voilà...affaire à suivre

la pipellette de service.
Fichiers joints
IMG_1532 [DVD (PAL)].JPG
Avatar du membre
OB1KnoB
Je scinde les sujets.
Je scinde les sujets.
Reactions :
Messages : 6185
Enregistré le : 14 janv. 2007 12:28

Re: isolation

Message par OB1KnoB »

Hello Pascal,

Merci pour le petit résumé du post :wink:
C'est bien que tu relances ce sujet, l'hiver arrive et il va faire froid avec la tôle à nu c'est sûr.
J'ai quelques nouvelles pistes de mon côté, et notemment une idée qui m'est venue à la lecture de ton message :
je passe ici aux paroies latérales...avec un essai au liège collé à même la tôle
On a dit précédement que le problème du carton est la condensation qui le ferait pourrir, mais qu'en est-il une fois que la tôle est isolée avec le liège? On doit pouvoir le coller maintenant sans soucis à mon avis. Au prix des isolants ça vaut le coup de se poser la question ^^.
j'ai essayé à une époque de couler une telle feuille (dont les propriétés thermique sont exeptionnelles, surtout au soleil) dans du polyester sur une petite surface du toit de mon J5 de l'époque...peine perdue, les solvants (encore eux :evil: ) dissolvent la vaporisation et c'est foutu
.
On t'a offert le coffret du petit chimiste quand t'étais gamin ou quoi? :mrgreen:

Sinon de mon côté j'ai pensé à un autre produit qui me semble intéressant: les emballages d'ordinateurs, hifi, etc... cet espèce de papier plastifié blanc nacré qui sert à isoler le matériel de l'humidité. Si vous en avez sous la main touchez le quelques secondes, vous verrez que ça garde extrêmement bien la chaleur.
Ca ne rend pas super sur un scan mais ça ressemble à ça :
sanstitrexm6.jpg
J'ai fait quelques recherches avec le logo, c'est du Polyéthylène Basse Densité (PE-LD ou PEBD en français). Question écologie ça a l'air pas mal: facile donc peu cher à produire, et recyclable. Reste la question des émanations éventuelles.

L'avantage c'est que ça existe en diverses épaisseurs et ça s'achète en grand rouleaux genre 1mx500m si on a un grannnnnd camion ^^.
> ici par exemple < d'ailleurs regardez la question posée par un internaute :wink:
@+
dimitri
>> Tutorial pour insérer une photo dans un message, cliquez ici <<
sauvez un arbre, mangez un castor
Avatar du membre
hippo
bestposter
bestposter
Reactions :
Messages : 14918
Enregistré le : 27 juin 2008 16:03

Re: isolation

Message par hippo »

OB1KnoB a écrit : mais qu'en est-il une fois que la tôle est isolée avec le liège? On doit pouvoir le coller maintenant sans soucis à mon avis. Au prix des isolants ça vaut le coup de se poser la question ^^.
je pense malgres tout que le problème vient du fait que le carton absorbe l'humidité de l'air ambiant d'une part et que d'autre part la condensation pourait survenir sur le liege (2mm) au lieu de la tôle...ce qui est un moindre mal mais malgres tout ...l'idée du liege sera pour moi ici d'empécher le contact directe tôle/ isolant si je recours à un film réflecteur par exemple.

pour ça j'utilise habituellement le même type de film polyéthylene que tu présentes plus haut, dont j'ai hérité d'un rouleau au hasard de mes accumulations :mrgreen: et dont ma grand mère avait découvert les bienfaits anti rhumatismaux dites donc...il y a de ça un moment...et elle était donc friante du produit pour distribuer à ses copines :mrgreen: parceque ça tient chaud éffectivement...

mais d'habitude je le fait tenir avec du double face par ci par là avant d'agraffer ou visser le fim actis sur des tasseaux de bois préalablement vissés dans la structure...mais là pour le coup, s'il n'y a pas contact avec la tôle...par contre il y a de l'air entre les deux...d'ou ce changement de stratégie...pour gagner de l'épaisseur aussi.

OB1KnoB a écrit :On t'a offert le coffret du petit chimiste quand t'étais gamin ou quoi? :mrgreen:
non putain tu l'as eu toi ? j'aurais bien voulu... :cry: :mrgreen: :mrgreen: j'ai passé le concour de l'école nationale de Chimie mais je me suit fait rétamer...il y avait que des maths...

enfin c'est une autre histoire... :mrgreen:

Pascal
Avatar du membre
new-one
Pilote hors pair.
Pilote hors pair.
Reactions :
Messages : 3219
Enregistré le : 10 oct. 2007 15:16

Re: isolation

Message par new-one »

Pour la colle sur des surfaces non poreuses, je suis un adepte des colles polyuréthane monocomposant (qui collent sur les surfaces poreuses, of course). Ces colles polymérisent avec l'humidité, elles sont sans solvant. Sikaflex est une excellante marque, il en existe dans d'autres. Bien s'assurer de la composition du produit, sous chaque marque on trouve des produits différents.
Nota : je n'ai pas eu le temps d'investiguer, mais si vous regardez dans vos cam, les omégas de renfort sont soudés par point et sont aussi collés avec un "mastic". En découpant les trous de mes fenêtres, je me suis apperçu que ça collait d'enfer. Le premier qui passe chez Renault pour savoir ce que c'est à gagné le droit d'expliquer aux autres...
Cordialement
Yves
Si on ne fait rien, rien ne change !
Avatar du membre
Bastien
Je scinde les sujets.
Je scinde les sujets.
Reactions :
Messages : 4052
Enregistré le : 13 janv. 2007 17:03
Nom de Famille : Debucquoi
Prénom(s) : Sébastien
Instagram : https://www.instagram.com/bastien59360/
Chaine Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCorSAy ... QhDqyNJQXg
Facebook : https://www.facebook.com/Bastien59360
Site Perso ou Pro : http://debucquoi.com

Re: isolation

Message par Bastien »

new-one a écrit : Le premier qui passe chez Renault pour savoir ce que c'est à gagné le droit d'expliquer aux autres...
Moi je dirais un truc du genre de ce qu'on utilise pour coller les verres d'aquarium :)

Bastien
Toutes les fautes de frappe, d'orthographe, de grammaire et de syntaxe ci-dessus, sont la propriété intellectuelle de l'auteur.
Elles peuvent être reproduites ou même corrigées sans son accord préalable.

Retourner vers « Isolation Thermique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : commoncrawl.org [Bot] et 0 invité