Vitamines S comme Sahara

Zen
Corsaire
Corsaire
Reactions :
Messages : 15
Enregistré le : 05 janv. 2021 12:30
Nom de Famille : Szendroi
Prénom(s) : Philippe

Vitamines S comme Sahara

Message par Zen »

Bonjour la troupe,

Si vous le permettez, je vais vous conter une méharée aux portes de l'Adrar (Mauritanie).
Je profite de mon confinement de 7 jours au retour pour vous la présenter.
Un HiLux pour l'aller / retour Nouakchott - Atar, puis pendant 6 jours un treck avec dromadaires pour les bagages. Juste un voyage vraiment extra, au calme (ah bon parce que il y a le Covid ailleurs dans le monde ?), avec des gens accueillants, simples, ... Ca change de notre civilisation pressée, surprotégée, etc...
Je vous propose une posologie par 2 jours.

Vitamines S, prescription jour 1.
Le premier confinement de mars 2020 avait annulé le périple prévu avec des amis. Mais cela ne pouvait en rester là ! Janvier 2021, pas de confinement ni en France ni en Mauritanie, go, on saute dans l'avion.
De Nouakchott à Atar, 500 km de ligne droite dans une étendue désertique mais variée. Des dunettes, de la steppe, des plateaux rocheux... des dromadaires, des chèvres, quelques ânes. Pas de superflu, l’essentiel. On quitte enfin la route pour suivre un oued asséché, puis une grimpette dans le sable. Le HiLux en 4x4 courtes, les Michelin sable dégonflés. Puis baskets et marche entre des blocs et dalles de roches jusque une « table » , un abri faisant apparaît des gravures rupestres encore bien conservées. Retour au Toyota qui nous dépose au bivouac proche d’une palmeraie. La suite se fera pour plusieurs jours à dromadaires pour les bagages, à pieds pour nous. De toutes façons en maints passages, un 4x4 n’aurait probablement pas pu passer (les dunes sont courtes, rapprochées, molles, ...). Nuit à la belle, ciel immaculé, silence sérénissime, spectacle grandiose pour s’endormir.
Que le « confort » du monde moderne paraît loin, secondaire...
IMG_1587.JPG
IMG_1589.JPG
IMG_1593.JPG
IMG_1598.JPG
Vitamines S, prescription du 2ème jour.
On perd vite la notion du temps, tant la coupure avec notre monde est importante.
Je n’aurais jamais imaginé que un jour, on me donnerait deux carottes fraîchement cueillies en guise de cadeau de bienvenue. C’est ainsi que nous répartîmes de la palmeraie de Maaden où l’on cultive ce légume en plein désert. Puis direction ouest vers les belles mais peu franchissables dunes de cette partie du Sahara mauritanien. Non sans un signe amical des enfants du village où ici les tongs servent à baliser les buts, car on joue au foot pieds nus.
Pentes douces ou abruptes, sable beige ou orangé, dur ou mou, lisse ou zébré de fines vaguelettes, aucune n’est identique. Le sable est d’une finesse et douceur incroyable. A s’en frotter la peau pour la nettoyer sans l’irriter, elle ressort soyeuse.
Ce soir il fait très doux, la voûte céleste est mon plafond, un bel erg mon horizon. Pas un bruit si ce n’est mon souffle. Quiétude zénithale... mes yeux se ferment sur ce spectacle des 1001 nuits.
IMG_1601.JPG
IMG_1607.JPG
IMG_1610.JPG
IMG_1617.JPG
Zen
Corsaire
Corsaire
Reactions :
Messages : 15
Enregistré le : 05 janv. 2021 12:30
Nom de Famille : Szendroi
Prénom(s) : Philippe

Re: Vitamines S comme Sahara

Message par Zen »

Vitamines S comme Sahara, 3ème jour de traitement.

Le grand hôtel Sahara nous accueille dans cette nouvelle palmeraie où depuis son puit nous avons pris une douche muni d’un seau. Un délice que cette eau fraîche et ce vent chaud qui te sèche en quelques secondes. Il fait chaud (30 degrés) mais il y a toujours une bise agréable. Elle soulève bien parfois un peu de sable, mais on ne transpire pas . Faut juste boire fréquemment parce qu’on n’est rend pas compte de la transpiration.
Aujourd’hui le paysage est passé des dunes au lunaire. Nos dromadaires y restent sérénissimes, voire nonchalants, genre force tranquille. Le puits a été l’occasion de les abreuver et y voir certains de leurs congénères en liberté avec leurs progénitures. Leur pelage encore laineux leurs donne un petit air « punk ».
Le bivouac du soir fut encore l’occasion de manger frais et sain : un couscous de légumes et du pain cuit ds le sable avec les braises du feu de camp. Ici il n’y a pas grand chose : 6 humains, 4 dromadaires, des acacias, des cailloux et du sable, un ciel constellé d’étoiles. Pourtant on ne manque de rien. Le regretté Coluche aurait dit « pas un troquet, pas un babyfoot, pas une Mobylette, ...la zone ».
Oui lorsque tu recherches confort, sécurité, etc... Mais pour les Nomades, pas de besoins inutiles pour préserver ses libertés physiques et morales.
Moi ça me laisse songeur quant à nos valeurs...
IMG_1626.JPG
IMG_1638.JPG
IMG_1640.JPG
IMG_1664.JPG

Vitamines S comme Sahara, jour 4 de la thérapie.
Ici on est hors du temps. On pourrait être en 1900 que cela ne changerait guère notre quotidien.
Ce matin nous avons longé un éperon rocheux bordé de part et d’autre par des dunes aux arabesques incroyables. Le vent est un sculpteur étonnant, y compris sur les reliefs environnants. On passe non sans un pincement par un village abandonné où après seulement quelques années, le vent a soufflé les toitures et le sable envahi les logis. Il n’y avait plus assez d’enfants pour y maintenir une école...
Après avoir traversé un oued asséché de plusieurs km de large, nous avons établi le bivouac sur un plateau où alternent roches et dunes. Le sable y est toujours aussi doux et je ne résiste en fin de journée à un petit massage des jambes dans ce sable.
Le campement est sommaire mais organisé. Notre guide Ismaïl prépare le repas à base de légumes soigneusement emballés dans des linges pour les conserver. Nos chameliers Mohamed et Sidi allument le feu, préparent le thé et son cérémonial (3 collations successives), font de la pâte à pain et la cuisent à l’étouffée dans le sable (40mn thermostat « braises »). Pain frais tous les jours ! Je suis autant émerveillé par la beauté des paysages que l’ingéniosité de nos accompagnateurs qui font tant avec peu de moyens. Mais nous en faudrait il plus ?
Eau courante ? Électricité ? Une table, des chaises, un lit ? Un véhicule ? Une TV ? Un toit ?
On s’en passe.
Un ciel bleu ? Un environnement vierge des dégradations humaines ? Des sourires de nos accompagnateurs et villageois ?
On en redemande.
Le monde moderne, le « progrès », rendent-ils plus heureux ? Sans doute oui pour les générations précédentes mais quid de celles à venir dans le contexte de crises permanentes depuis 2009 ?
Vivre ce retour aux essentiels, même brièvement chez et avec eux, est une tout autre expérience. Bien plus facile qu’elle n’y parait. C’est le retour qui pourrait être plus difficile... ?
IMG_1669.JPG
IMG_1684.JPG
IMG_1685.JPG
IMG_1697.JPG
Avatar du membre
new-one
Qu'est que je leur dis ?
Qu'est que je leur dis ?
Reactions :
Messages : 3070
Enregistré le : 10 oct. 2007 15:16

Re: Vitamines S comme Sahara

Message par new-one »

Haaaaaaââââ Vous remuez le couteau dans la plaie ! Mais... MERCI
:thumbup: vous avez raison d'en profiter
Il me tarde d'y remettre les pneus de Garfield
Cdt
Yves
Si on ne fait rien, rien ne change !
Avatar du membre
Loïk79
Plongeur
Plongeur
Reactions :
Messages : 37
Enregistré le : 24 sept. 2020 01:21
Nom de Famille : BURELLER
Prénom(s) : Loïk
Facebook : https://www.facebook.com/bureller.loik/

Re: Vitamines S comme Sahara

Message par Loïk79 »

Super compte-rendu, merci, ça nous fait voyager par procuration, en attendant....

(enfin bon, je n'ai pas le droit de me plaindre ;-)
Defender 110-300 aménagé puis Toyota HDJ80 24S 420000 km aménagé : amérique du Nord, afrique du Nord, Europe de l'Est, Asie. Bientôt un Renault 110/170 ?
Zen
Corsaire
Corsaire
Reactions :
Messages : 15
Enregistré le : 05 janv. 2021 12:30
Nom de Famille : Szendroi
Prénom(s) : Philippe

Re: Vitamines S comme Sahara

Message par Zen »

Houps désolé avec un peu de retard...

Vitamines S, 5ème jour du traitement.
Ce soir encore ma chambre a pour contours une immense dune d’un côté, un monticule rocheux de l’autre, un sol soyeux en sable et une voûte céleste à faire jouir un astronome amateur. Nous bivouaquons dans le lit asséché d’un oued, alimenté quand il pleut par une oasis toute proche.
C’est notre dernière nuit en ces lieux magiques et disons bye bye Sahara demain. Fasse qu’on puisse revenir un jour ?
Des paysages encore aujourd’hui à couper le souffle. La traversée d’un village nous a rappelé que même ici dans cette contrée reculée et aride, il y a une civilisation. Avec son pire (maisons abandonnées, carcasses de voitures, déchets plastiques emportés par le vent...) et le meilleur (curiosité et spontanéité des enfants, simplicité et amabilité des hommes et femmes...). Et à nouveau des étendues de dunes immaculées, alternant du jaune à l’ocre, où nos dromadaires évoluent d’un pas majestueux, ils sont dans leur élément.
Le thé est toujours un moment de partage avec nos accompagnateurs. Ce soir, avec Ismaïl, Mohammed et Sidi, nous avons plus encore prolongé les discussions en franco-arabe et manogestuelle. Si nous avons pourtant des origines et des cultures différentes, nous avions chacun une pointe de peine à l’idée de se séparer bientôt. Les différences n’existent que pour ceux qui les soulignent.
Merci Messieurs pour cette extraordinaire leçon d’humilité et de simplicité. L’essentiel s’exprime par un regard ou un sourire. Le raconter reste un plaisir à partager mais le vivre est un moment à savourer. Avoir marché dans ces paysages, c’est voir la suite autrement. Surtout en ce moment.
IMG_1700.JPG
IMG_1715.JPG
IMG_1746.JPG
IMG_1749.JPG
IMG_1760.JPG

Vitamines S, jour 6 de la thérapie.
On est de retour à Nouakchott après plusieurs centaines de km de bitume rectiligne. Un peu retardé par une crevaison. Du coup bouchons en arrivant pour le couvre feu à 20:00. Quel contraste avec les journées précédentes, le calme, le peu de gens rencontrés, etc... Revers du modernisme, une bonne douche, la dernière datant de 3 jours au puit dans une palmeraie.
Ce matin très peu de marche du fait du retour vers la côte atlantique, mais deux perles extraordinaires : l’oasis perdue au fond d’un canyon non loin de notre campement, puis avec le Toy, 1h de piste bien rocailleuse puis goudron vers un canyon digne du Colorado, voilà l’oasis de Terjit, plus grande avec sa palmeraie. Juste deux havres de paradis dans des paysages déjà fantastiques. Quand est ce qu’on y retourne ?
De ce voyage en terres intérieures mauritaniennes, je reste frappé par l’accueil et la gentillesse envers le visiteur, quelque soit sa confession, son sexe ou sa langue. Quelques mots de base en arabe de notre part et toujours un sourire en retour, même aux nombreux contrôles de la gendarmerie mauritanienne sur la route Atar / Nouakchott.
Cette partie occidentale du Sahara était juste magique, magnifique, fascinante, ensorcelante...
Demain test PCR obligé puis un petit tour à la plage avant retour en France... Et s’il n’était pas concluant ? Faudrait rester plus longtemps ici... Je vais me déclarer « radioactif », avec isolement conseillé en plein désert 😁😁😁
IMG_1772.JPG
IMG_1786.JPG
IMG_1780.JPG
IMG_1793.JPG
Zen
Corsaire
Corsaire
Reactions :
Messages : 15
Enregistré le : 05 janv. 2021 12:30
Nom de Famille : Szendroi
Prénom(s) : Philippe

Re: Vitamines S comme Sahara

Message par Zen »

Vitamines S, 7ème et dernier jour.
Aujourd’hui nous sommes à Nouakchott afin de réaliser notre test PCR et pouvoir prendre l’avion du retour. Pas vraiment envie de rentrer, à presque espérer qu’il soit positif. Mais avec le peu de gens croisés dans le désert, peu de chances et c’est tant mieux aussi.
L’organisation des tests est assez floue et la queue importante. Mais comme souvent dans ces pays, quelques appels locaux arrangent vite les choses. Merci Mohamed.
On en profite pour ensuite faire un tour au marché où Mohammed doit aller racheter une de ces petites pipes où tu mets un tabac très poudreux et ne tire que deux taffes. Elles sont fragiles et il a cassé la sienne. Après avoir déambulé dans des ruelles basses façon souk, on arrive dans une échoppe où le patron présente, à mon goût, un air sage et presque noble dans sa tenue de nomade. Je le trouve superbe. Après quelques tractations, Mohamed mais aussi André trouvent leur bonheur.
Ensuite on file sur la côte et le marché aux poissons. Les pêcheurs souffrent car le covid réduit drastiquement les exportations vers les pays voisins. Il y a cependant des milliers de bacs remplis avec toute l’ambiance de circonstance. A quelques mètres sur la plage, un alignement gigantesque de barques colorées attendent de meilleures conditions pour prendre le largue, ainsi que des vagues moins fortes, qui elles font la joie des baigneurs. Il règne sur ce littoral une ambiance joyeuse, beaucoup de jeunes visiblement heureux de vivre. Ça fait du bien de les voir ainsi.
Nous terminons cette ultime journée avec un repas chez Mohamed assis en tailleur autour d’une grande salade de légumes et le thé.
La nuit sera longue car l’avion ne décolle que à 03:00 du matin.
IMG_1804.JPG
IMG_1824.JPG
IMG_1826.JPG
IMG_1827.JPG
mauritaniepop.1367001.gif

Vitamines S, bilan thérapeutique / épilogue.
Tout d’abord merci à vous toutes et tous d’avoir suivi mes carnets de voyage. Plaisirs à vivre et à partager.
Toutes les photos sont miennes, faites avec un IPhone 6s dans des conditions pas toujours évidentes. Je reste agréablement surpris du résultat général.
Contrairement aux idées reçues, il est toujours possible de voyager à condition d’avoir un test PCR négatif pour pouvoir prendre l’avion. Et que les pays de départ, de transit et d’arrivée ne soient pas en confinement ni en frontières fermées.
Un tel voyage n’est bénéfique que avec des complicités locales. Nous sommes partis avec Point Afrique qui a une parfaite connaissance du terrain et a su s’adapter rapidement aux évolutions des réglementations sanitaires. Qui plus c’est une organisation militante, tout sauf une agence de voyages classique. Un tel voyage, c’est 1200€/ personne tout compris.
Le Sahara, ça se découvre avec des températures acceptables. En janvier il fait environ 30 degrés C le jour, c’est une chaleur sèche, mais la nuit ça peut descendre à quelques degrés, alors n’oubliez pas un sac de couchage chaud. Ne craignez pas les bestioles genre serpents, scorpions, etc..., on n’en a pas vu, et s’il y en a, elles auront plus peur de vous. Les conditions sanitaires d’un tel voyage sont sommaires mais saines. Douche et WC sont en pleine nature. L’eau est celle des puits. Tant pour cuisiner que boire (avec pastilles Micropur). Nous avions emporté de l’Imodium, pas servi, et l’avons finalement donné à nos accompagnateurs (au cas où car plus compliqué à trouver pour eux).
Il me faut aussi grandement remercier Marianne de m’avoir tant parlé du désert et donné envie d’y retourner (nous sommes dorénavant quit puisque de mon côté, c’était le side-car en compétitions). Une prochaine, à nouveau en treck, ou avec son HDJ80 et le Dodge Mowag ?
Et un merci aussi à ma Fée pour m’avoir incité à partir.
Bizatous.
Avatar du membre
skud
Mangez des pommes
Mangez des pommes
Reactions :
Messages : 1244
Enregistré le : 25 févr. 2007 15:54

Re: Vitamines S comme Sahara

Message par skud »

Thks pour ce retour
et bravo pour le récit( et d'avoir pris le temps de le partager )
la simplicité :thumbup:
"aller doucement n'empèche pas d'arriver" !!! (proverbe africain)

Retourner vers « Voyages en Afrique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : commoncrawl.org [Bot] et 0 invité